Nous voilà de retour après une semaine dans l'archipel des Tuamotu. Nous avons donc pris un des bateaux cargo qui réapprovisionnent les atolls pour rejoindre le 2ème plus grand atoll du monde Rangiroa, qui a une circonférence de 90 km, on pourrait mettre l'île de Tahiti entière dedans !

En deux jours de bateau on a pu s'arrêter à l'atoll de Mataiva, puis celui de Tikehau où le bateau s'arrête de 3 à 4 heures pour décharger les marchandises. C'était une bonne expérience de voyager sur ce bateau. On était 7 passagers à dormir sur des couchettes sur le pond et à partager les repas avec les membres de l'équipage bien sympathiques.

Le motu principal de Rangiroa est une bande de terre de 15 km sur 1 km. Il est séparé par 2 passes,  celle d'Avatoru et Tiputa, qui sont de super sites de plongée, où chaque jour l'eau rentre est sort du lagon, d'où des plongées dérivantes dans le courant. On est resté 2 jours à Rangiroa, et on en a profité pour faire 4 plongées, j'ai fait deux plongées profondes avec un courant rentrant de fou où j'ai pu observer un mur de requins gris, qui sont des requins de taille moyenne (1,50 à 2,50 m), et des bancs de gros barracudas. Puis avec Sylvain on a fait une superbe plongée avec des requins pointes blanches de récifs, de bon gros requins de 3 m bien massif, qui étaient attiré par des bouts de poisson. On s'est posé au fond pour les observer tourner au dessus de nous, vraiment impressionnant ! Puis on finit notre séjour en beauté avec une plongée à l'extérieur de la passe de Tiputa, sur un tombant où les coraux étaient très beaux avec une multitude de poisson. Un groupe de 6 grands dauphins gris est venu nous voir et 2 dauphins avaient un comportement très joueur et sociable. Ils venaient près des plongeurs pour se faire caresser, je n'avais encore jamais eu l'occasion de toucher cet animal, qui a la peau lisse et ferme, un moment magique !

Ce séjour dans les Tuamotu m'a permis de réaliser que c'était bien les meilleurs sites de plongée de Polynésie mais aussi que travailler là bas n'est pas facile du fait de devoir vivre sur un petit bout de terre. J'ai déjà connu l'isolement dans le désert Egyptien et je ne pense pas vouloir refaire cette expérience. Tous les centres de plongée où j'ai proposé mon aide à Tahiti me conseillaient de prendre une "patente" (free lance en anglais) qui correspond à travailler avec différents clubs quand ils auraient besoin de moi. Pour cela il m'aurait fallu investir dans un moyen de locomotion, car les moyens de transport sont très long ici, et vu le coût de la vie est cher ici, le fait ne pas être sûr de travailler régulièrement ne m'a pas motiver. Ayant eu récemment mon Brevet d'Etat français de plongée, le diplôme obligatoire pour travailler sur les territoires français, j'aurais voulu commencer par la Polynésie mais en ce moment ce n'est pas la bonne période. Peut être que je retenterais ma chance plus tard ?

J'ai donc étendu ma recherche grâce au site PADI où avec mon numéro de moniteur j'ai peut consulter des offres d'emploi dans le monde entier. J'ai répondu à une offre au Mexique et après avoir envoyer quelques e-mails et un interview par téléphone, me voilà donc partit pour Playa del Carmen, à 80 km au sud de Cancun dans la mer des Caraïbes, où on m'a proposé une poste de 6 mois et plus. Ca va être une nouvelle expérience pour moi, je travaillerai surtout en anglais avec des Américains et Européens, mais c'est le moment pour me remettre à l'Espagnol que j'avais appris au collège et dont je ne me souviens de pas grand-chose, mais bon ça devrais être revenir vite ?!

Je vais donc rester à Tahiti jusqu'à fin avril avec Sylvain, puis je suis obligé de passé par la Californie et vu que mon boulot commence mi mai, je vais rendre visite à Conor, mon ancien colocataire de Gozo et à Ted un gars bien sympa qui m'avait déjà hébergé il y a 3 ans.

Je me reproche finalement de vous donc j'espère bien que ça en motivera certain pour venir me rendre visite et faire quelques bulles avec moi.

En attendant je vous fais de grosses bises !