Voila un mois que l'on est arrivé sur ce territoire français à 18 000 km de la métropole. On a déjà tous imaginé la Polynésie comme une destination de rêve mais que connaissez vous vraiment sur cet immense territoire ? Petite présentation sortie du guide touristique.

 

La Polynésie comprend 120 îles réparties en cinq archipels couvrant quelques 4,5 millions de km² (un territoire grand comme l'Europe) en plein cœur de l'Océan Pacifique.

L'archipel de la Société, le plus important, comporte principalement des îles hautes, c.a.d. ancien volcan entourés d'un récif corallien formant un lagon comme Tahiti, Moorea, Bora bora…

L'archipel des Tuamotu est composé d'une multitude d'atolls. Après des millions d'années la montagne volcanique au milieu est redescendue au fond de la mer et il ne reste plus que les motus (petites terres formées sur le récifs de corail) et le lagon.

L'archipel des Marquises le plus éloigné de Tahiti, 1500 km au nord, comporte des îles hautes sans récif de corail.

L'archipel des Gambiers au Sud Est comporte des îles hautes et basse, c'est là bas que sont principalement produites les perles noires.

Enfin l'archipel des Australes avec quelques îles isolées à 600 km au Sud Ouest.

 

Il y a à peu près 250 000 habitants en Polynésie dont plus de la moitié vivent sur la plus grande île Tahiti d'une superficie au alentour de 2000 km². L'île est très montagneuse donc la population habite principalement sur le tour. La ville principale Papeete est de taille moyenne mais comme les villes de métropole elle a ses bouchons le matin et le soir car il n'a que deux routes de chaque côté pour y rentrer et il y a beaucoup de voiture à Tahiti, les tahitiens adorent les gros 4x4.

  

Du fait de son isolement pratiquement tout est importé en Polynésie. Il y des grandes surfaces comme en France où l'on trouve les même produits. Certains sont dits produits de première nécessité avec des prix comme en France et même moins chers, par exemple une baguette de pain coûte la moitié prix ici. Par contre les produits frais amenés par avion battent des records, j'ai pu noté par exemple le petit pâté croûte d'apéritif à 12 € ! Mais bon si on fait attention on peut s'en sortir au même prix qu'à Paris où une destination chère de France.

La monnaie utilisé est le Francs Pacifique, 1 € = 120 CFP. C'est un peu perturbant au début car les sommes atteignent vite des milliers de Francs.

Le monopole est courant en Polynésie. Une seule compagnie pour le téléphone et Internet, Air Tahiti pour les vols inter îles, d'où des prix très chers. Il n'y a pas d'aide au chômage en Polynésie et comme sur toutes les îles il est assez important. On voit donc à côté des belles villas des gens vivre très modestement. Ceci crée des tensions et certains endroits de l'île et de Papeete sont à éviter pour les touristes. Sylvain en aura fait l'expérience, mais je n'en dit pas plus ça sera à lui de vous expliquer quand il sera de retour en France début Mai car il a décidé de rester un mois de plus.

 

Je dirais qu'il y a le côté paradisiaque pour les touristes qui ont de l'argent et comme partout le territoire a ses problèmes, alcool, violence…

Mais bon les Polynésiens, surtout sur les îles plus petites, sont en général très sympas, et accueillants.

 

Dès mon arrivée ici, j'ai fait la boulette d'oublier mon code de carte de crédit et sans le vouloir j'ai bloqué ma carte. Résultat comment faire quand on est de l'autre côté de la terre, il a fallut que je la renvoyer en France pour la débloquer, merci ma mémoire de poisson rouge !

Heureusement que Sylvain était là avec moi, on s'est débrouillé avec une carte pour deux, mais on a vite apprit une bonne idée du gouvernement Polynésien, limiter le retrait d'argent liquide aux Français à 300 € par semaine. Etant dans une des destinations les plus chère du monde ça nous a mis dans des situations embarrassantes notamment à Bora bora et Maupiti où il fallait souvent payer en liquide.

 

On a décidé de visiter les îles de la Société avec le Pass inter île de Air Tahiti à 300 €. Heureusement qu'il y a des Pass car pour aller visiter les différentes îles en fonction de leur éloignement cela coûte très cher de 250 à 450 € allé retour pour les Marquises.

J'ai profité de nos visites de 5 îles de la Société pour proposer mon aide aux clubs de plongée et je me suis vite aperçu que j'étais arrivé dans une mauvaise période touristique. Dû à la crise financière, le tourisme est en forte baisse depuis le début de l'année. A Bora bora, l'île la plus visitée, les hôtels étaient presque vides.  

 

On m'a conseillé de chercher dans l'archipel des Tuamotu, car dans ces atolls les moniteurs tournent souvent et ceux sont les meilleurs spots de plongée. J'ai donc pris contacts avec des clubs et pour le moment j'attends une réponse positive. Nous pensons y aller sûrement avec un cargo, qui réapprovisionne ces endroits isolés régulièrement, pour faire quelques plongées dans les passes qui sont très réputées pour voir de nombreux requins et raies manta. Si je ne trouve pas de boulot, je pense certainement retourner en Australie tenter ma chance dans le Queensland.

 

Voilà pour les news de l'autre côté de la planète. J'espère que vous appréciez le début du printemps !